Michael Jackson : derrière le masque !

Michael Jackson : derrière le masque !

Découvrez au Grand Palais des artistes contemporains qui grâce à leurs oeuvres autour de Michael Jackson, questionnent sa célébrité et la puissance des images !
9 января 2019
|

« Dans « Le Visage de Garbo », Barthes s’interrogeait sur l’attrait quasi universel qu’exercent des stars du cinéma, comme Chaplin, Hepburn et Garbo, assimilant leur visage à un masque, support plastique sur lequel la société inscrit en lettres majuscules ses propres préoccupations. Le visage de Jackson est l’un de ces masques, car il a généré et génère toujours cette même fascination, qui fait de lui une star de cinéma bien davantage qu’un artiste du rhythm and blues moderne. »

Kobena Mercer, Monstrueuses métaphores: Notes sur Thriller de Michael Jackson, 1986

067_Mark%20Ryden_King_of_Pop.png
Mark Ryden, "The King of Pop” (#135), 1991-2018, Private Collection.
Image courtesy of Mark Ryden, MJJ Productions, Inc. and Paul Kasmin Gallery

Lorsque l’album Dangerous sort en 1991, le visuel décliné sur les pochettes de disque compact et de vinyle, ainsi que sur différents supports de communication, se démarque par sa singularité. Il est le résultat d’une commande passée par Michael Jackson à l’artiste Mark Ryden. L'artiste y représente un masque, révélant uniquement le regard du chanteur, au milieu d’un foisonnement de symboles. Cette fascinante composition mêle légèreté et gravité afin de transmettre toute la complexité de la star. Le masque, objet autant que symbole, tient une place importante au sein de l’oeuvre de Michael Jackson.

Dans ses clips, il utilise les costumes, le maquillage et les effets spéciaux du cinéma comme masques. Dans les oeuvres des artistes présentées ici, le masque n’est plus seulement un accessoire : c’est le visage lui-même qui devient masque. Dans les oeuvres de Jordan Wolfson et Isaac Lythgoe visibles au Grand Palais, Michael Jackson est incarné par son seul regard.

Découvrez ces oeuvres au Grand Palais jusqu'au 14 février 2019 ! 

Mots-clés