Entrez masqué au Grand Palais : vous êtes plutôt chat, arlequin ou oiseau ?

Entrez masqué au Grand Palais : vous êtes plutôt chat, arlequin ou oiseau ?

Vivez le carnaval de Venise grâce à nos filtres Facebook ou Snapchat !
27 September 2018
|

Essayez nos masques vénitiens, partagez vos selfies sur les réseaux sociaux et emportez un beau souvenir de l’éblouissante Venise présentée jusqu’au 21 janvier 2019 au Grand Palais ! 

Facebook_logo_(square).png    snapcode.png

Pour Facebook : cliquez sur le lien pour activer la lens
Pour Snapchat : scannez le snapcode pour débloquer le filtre pendant 24h

carou_snap_Venise.png

Pourquoi se masquer au carnaval de Venise ? 

À Venise, le carnaval dure plus longtemps qu’ailleurs : de début octobre jusqu’à l’Avent – la période de Noël étant réservée aux dévotions –, puis du 26 décembre au mardi gras, et ensuite encore deux semaines à partir de l’Ascension. 
De palazzi en palazzi, de canaux en canaux, la ville s’est construite avec son carnaval et ses masques mystérieux. 
Dans la cité, pendant le Carnaval, le théâtre et la farce étaient omniprésents, la passion du jeu se donnait libre cours au « Ridotto ».
Le Ridotto (en italien : la Salle privée) est une aile de l’ancien Palazzo San Moisè, actuellement l’hôtel Danieli à Venise. En 1638, il a été converti par Marco Dandolo à la demande des dirigeants de la ville de Venise en une maison de jeu appartenant au gouvernement.
Le Ridotto fut le premier casino mercantile public d’Occident, en activité pendant le Carnaval, qui durait six mois par an. Les joueurs ne pouvaient y entrer que masqués.

Des foules immenses, arrivées en début d’année pour célébrer l’ouverture d’un carnaval, dissimulaient derrière un masque leur identité, leur âge, leur sexe et leur rang, pour se mêler sur les places, dans les bals improvisés et dans les salles de spectacle. 

Tout au long du XVIIIe siècle, le mythe de Venise, cité unique par son histoire, son architecture, son mode de vie, sa vitalité festive, s’est développé peu à peu. Avec Giandomenico Tiepolo et Pietro Longhi, la peinture incline progressivement vers la représentation plaisante d’un quotidien vivant, coloré, sonore, peuplé d’étranges figures masquées.

A découvrir dans l'exposition Éblouissante Venise jusqu'au 21 janvier 2019, avec vos masques ! 

Keywords
Read also
Browse magazine