Langue

  • ???????
  • English
  • Français
  • Deutsch
  • Italiano
  • Portuguese, International
  • ???????
  • Español
A- A+
Picasso.mania / Tous cannibales !

Picasso.mania / Tous cannibales !

Picasso.mania / Tous cannibales !

Issu de la tradition picturale classique, Picasso colonise tous les territoires de l’art, qu’il observe, étudie, décortique avec un œil prédateur, et s’en nourrit. C’est à partir de cette figure de l’artiste anthropophage que nous avons construit notre réflexion : Tous cannibales !

Durant deux mois, chaque semaine, nous nous sommes retrouvés autour de la question du cannibalisme, avec les participants de centres d’hébergement d’urgence. A travers un contenu théorique et iconographique, l’œuvre de Pablo Picasso a jalonné notre recherche. Les ateliers et les sorties culturelles ont permis d’aborder des thématiques telles que la consommation culturelle, l’exploitation humaine ou l’identification aux idoles, et d’établir des ponts avec d’autres disciplines et artistes. Face aux questions et réactions des participants, nous avons mis en place une méthode mêlant anthropologie, histoire de l’art et sociologie. Nous avons regroupé cette matière à réflexion sous trois nœuds conceptuels : Manger l’Autre, Dévorer des yeux, Consommer l’idole. Chaque partie s’attarde à dénouer, déplier et illustrer ces problématiques à travers des productions collectives et personnelles : cartes mentales, dessins et collages. Le levier de notre réflexion a été un extrait du texte de Claude Lévi-Strauss : « Nous sommes tous des cannibales. Le moyen le plus simple d’identifier autrui à soi même, c’est encore de le manger. *» Il fut mis à l’épreuve lors des trois temps forts du projet : la visite de l’exposition Take me, I’m yours à la Monnaie de Paris, la découverte de Picasso.mania au Grand Palais, avec la création d’une performance collective, et, en guise de clôture, une sortie sous le chapiteau de la compagnie XY pour assister à Il n’est pas encore minuit….

Ces échanges ont été un terrain d’échanges et d’expérimentation qui ont bousculé notre rapport aux biens culturels et aux autres. Ils se sont enrichis de la diversité des participants, de leur soif d’apprendre et de leur curiosité, toujours renouvelées.
Issue de l’article « Siamo tutti cannibali » de l’anthropologue Claude Lévi-Strauss publié dans La Repubblica, 10 octobre 1993.  

Téléchargez gratuitement la version numérique de ce livre :

 

Inscription à la newsletter

Voulez-vous vous inscrire à la newsletter ?