Langue

  • العربية
  • English
  • Français
  • Deutsch
  • Italiano
  • Portuguese, International
  • Русский
  • Español

Le Grand Palais invite... Christophe André dans l'expo Gauguin

jeu, 30/11/2017 - 17:02 -- debout
Christophe André, psychiatre et auteur d’ouvrages sur la méditation, a choisi une œuvre de Gauguin pour illustrer une des 25 leçons pour être heureux dans deux de ses ouvrages : De L’Art du Bonheur et Méditer jour après jour.
  • Visiter l'exposition Gauguin l'alchimiste peut nous rendre heureux ? 
« Bien sûr, parce que l’Art, la beauté et les couleurs de Gauguin nous font du bien. Et si nous sommes déjà heureux, l’art nourrit et amplifie notre bonheur en nous offrant un regard approfondi ou différent sur le monde qui nous entoure, et tout ce qui enrichit notre âme réjouit notre cœur ! Et si nous sommes malheureux, l’art et la beauté sont consolateurs ; ils nous montrent malgré tout que la vie vaut la peine d’être vécue. »

 

  • Quel tableau retenez-vous de votre visite au Grand Palais ? 
« Peut-être les vendanges à Arles* (ci-contre). Ce tableau est fort et admirable. Pourtant le personnage central est triste et mélancolique ; il a une tête de momie péruvienne, presque mortuaire ! Mais, le tableau est beau et lumineux avec ces aplats jaune et rouge éclatants. La beauté et la mélancolie se mêlent et donnent une image assez juste de notre vie, avec ses sources de bonheur, et la conscience que le malheur n’est jamais loin… »


 
  • Et pour Gauguin, quelle était sa quête du bonheur ? 

«  Dans son Autoportrait au Christ jaune* (ci-contre), Gauguin figure ses déchirements, entre d’une part l’aspiration à une nature profondément sauvage (évoquée par la sculpture présente à sa gauche)  et d’autre part sa difficulté à atteindre cette voie originelle et primitive (évoquée par le Christ en croix,  à sa droite, qui évoque le sentiment que Gauguin avait de sacrifier sa vie et son bonheur pour sa quête artistique). 
En ce sens, Gauguin est le peintre, non du malheur (trop de vie et de bouillonnement dans ses tableaux) mais du bonheur empêché et sacrifié à une autre cause, celle de l’Art. Il voulait ramener le regard aux sources de la vie naturelle, retrouver l’harmonie perdue d’un âge d’or. Il recherchait un paradis, loin de toute industrialisation et de l’essor du monde moderne. Dans cette poursuite, il a sacrifié sa famille, ses enfants et la possibilité d’un bonheur tranquille et ordinaire. » 

  • Peut-on méditer dans une exposition ? 
« C’est une façon très forte d’être pleinement présent et finalement, le seul contact pensable avec l’art ressemble à un exercice de méditation : se dépouiller de ses jugements et se rendre présent à ce qui est là. 
En tant que médecin, je recommande souvent à mes patients de se mettre en contact avec la beauté apaisante des espaces naturels ou celle, parfois plus dérangeante, des œuvres  d’art. Visiter une exposition fait partie de l’hygiène de vie, c’est prendre soin de soi ! »
 

Retrouvez ICI les ouvrages de Christophe André
Pour comprendre la vie et l’œuvre de Paul Gauguin, découvrez également le DVD du film "Gauguin, je suis un sauvage » de Marie Christine Courtes. 

 

Gauguin l'alchimiste - Grand Palais
jusqu'au 22 janvier 2018
Réservez votre billet ICI
Auteur
Nathalie Gillart

à lire aussi

Inscription à la newsletter

Voulez-vous vous inscrire à la newsletter ?