Langue

  • العربية
  • English
  • Français
  • Deutsch
  • Italiano
  • Portuguese, International
  • Русский
  • Español
A- A+
Regardez, lisez, écoutez

Du miel ... made in Grand Palais !

jeu, 13/07/2017 - 13:24 -- debout
Envie d'en savoir plus sur les milliers d'abeilles qui produisent du miel sur les toits du Grand Palais ? Sybile Moulin, apicultrice, a répondu à 5 questions autour du miel et des abeilles !

 

  • Pourquoi faire du miel en pleine ville alors que la pollution y est très présente ? Les abeilles n’en souffrent-elles pas ? 
Les villes au XIXème siècle étaient très polluées, mais elles le sont beaucoup moins de nos jours. Seuls les voitures et le chauffage polluent encore, car toutes les industries polluantes ont été envoyées dans des pays dits « moins développés ». Les insecticides et les herbicides sont de plus bannis de Paris et de la majorité des grandes villes de France. La biodiversité y est donc, contre toute attente, très riche. Les abeilles ont beaucoup de fleurs à butiner et une alimentation très variée ! Elles ont donc très peu de carence alimentaire, et peuvent mieux combattre les maladies et les parasites. 
De plus, elles ne vivent que 45 jours et n’ont pas de poumons mais des trachées. Elles ne développent donc pas de cancer. 

 

 
  • Depuis combien de temps les ruches sont-elles installées sur les toits du Grand Palais et combien de kilos de miel récoltez-vous par an ? 
La première ruche a été installée en mai 2009 et nous avons aujourd’hui 5 ruches avec environ 60 000 abeilles et une reine par ruche. Elles ont une vue incroyable sur Paris et bénéficient aux alentours de nombreux parcs remplis de fleurs à butiner ! 
La quantité de miel récolté dépend beaucoup de la météo, mais en moyenne, on en récolte entre 20 et 30 kg par ruche et par an.
 
 
  • Pourquoi les enfumer pour s’en approcher ?  
Les abeilles communiquent en s’envoyant des odeurs. Le fait de produire de la fumée avec l’enfumoir brouille leur communication. Celle qui se sent en danger ne peut pas le dire aux autres, donc pas d'effet de panique en masse. C'est totalement inoffensif pour elles. 

 




 
 
  • Comment  s’organise la ruche au quotidien ?  
Chaque colonie est composée d’une reine, la mère de toutes les ouvrières et de quelques mâles, mais qui ne sont pas forcément ses fils car en période de reproduction ils sont acceptés dans toutes les colonies. 
Les abeilles produisent de la cire (pour construire des alvéoles), de la gelée royale (pour nourrir les larves) et du venin (pour se défendre). Elles récoltent du nectar sur les fleurs qu’elles transforment en miel en y ajoutant de la salive et en le déshydratant, du pollen (gamète mâle des plantes) source de protéine. Ces deux composés leurs servent de nourriture. Elles récoltent aussi de l’eau pour boire et éventuellement refroidir la ruche et de la propolis (résine produite par les arbres) pour assainir la ruche.
Les abeilles sont des insectes holométaboles : qui subissent une métamorphose complète. Un œuf qui éclot pour donner une larve qui va être nourri à la gelée royale au début puis avec une gelée additionnée de miel et pollen. Cette larve va tisser un cocon et se métamorphoser dans l’alvéole. L’imago (l’ouvrière) va sortir au bout de 21 jours. Elle va accomplir plusieurs tâches : d’abord dans la ruche comme nettoyeuse, nourrice, ventileuse, cirière, magasinière, gardienne et va finir sa vie comme butineuse. Des travailleuses acharnées ! 

 
  • A quoi ça sert une abeille dans la nature ? On dit qu’elles tendent à disparaître, ce serait vraiment si grave ? 
Les abeilles sont des acteurs de la pollinisation*. Pour avoir des fruits, il faut qu'il y ait des pollinisateurs. On parle souvent des abeilles à miel Apis mellifera car elles sont généralistes et pollinisent beaucoup d’espèce de plantes, mais il n’y a pas qu’elles.  
Elles sont en plus très nombreuses et peuvent donc polliniser d’assez larges surfaces comme un champ ou un verger. Elles sont vitales pour obtenir des rendements agricoles corrects. Elles sont vitales pour la planète en fait, alors prennons-en soin !

Merci à Sybille de Beeopic d'avoir répondu à nos questions ! 

* La pollinisation est, chez les plantes à fleur, le transport du pollen des organes de reproduction mâle (étamines) vers le (ou les) organe(s) de reproduction femelle (pistil), qui va permettre la reproduction sexuée. La pollinisation précède la fécondation dans le cycle de vie de ces plantes.

à lire aussi

Inscription à la newsletter

Voulez-vous vous inscrire à la newsletter ?